UN EVENEMENT POLITIQUE MAJEUR

 Si les adhérents et sympathisants d‘ADIRE ne devaient aujourd’hui se consacrer qu’à une seule tâche, ce serait reconnaître l’éclosion d‘un homme politique qui va marquer son temps, et apporter un soutien à François-Xavier BELLAMY.

C’est le seul évènement politique majeur de cette période médiocre où beaucoup de candidats ont un impact invisible, et sont plutôt prompts aux mensonges et aux délires irréalistes.

 Pour les journalistes son arrivée bouscule les clivages politiques. Ses réponses aux questions pièges sont parfaitement recevables et cohérentes, tout autant que la clarté de son argumentation et la logique de son programme qui ne fuit pas la difficulté de contradiction. Par exemple certains de ses choix sont différents de ceux du PPE, avec qui L.R. collabore au Parlement Européen, à l’inverse des affirmations mensongères des orateurs stressés de LREM, comme Mme Buzyn. Sa connaissance des sujets s’impose aux interviewers. Sa sérénité, ses aptitudes, son sens pédagogique redonnent enfin confiance dans nos rangs.

 C’est la naissance d’un homme politique, au point qu’un journaliste s’inquiétait de sa présence au Parlement Européen jusqu’au terme de son mandat. (Il pensait à la Présidentielle ?). Ses chances sont importantes, car il aborde l’épreuve en évitant un débat simpliste, opposant les Libéraux aux Nationalistes (Macron / Le Pen), en prenant le sujet appuyé sur une rhétorique parfaite, de la conception à l’élocution. La comparaison avec le Président s‘impose à ce propos, mais sans le style abscons et incontrôlé au regard des impératifs de la communication tout public.

 Il met en avant les choix majeurs, qui font de ce programme la seule chance de réunir une majorité solide au Parlement, il rassure. Sans anathème à l’encontre de l’adversaire, il propose la conception de l’Europe rêvée par les Républicains. Il n’élude pas les sujets délicats comme la baisse des dépenses de l’État pour éviter le recours à la dette, faiblesse de tous les autres candidats surtout Macron, qui manque de courage aussi dans la gestion de l’immigration musulmane. Ce domaine est abordé avec clairvoyance et une référence à la civilisation européenne, d‘une parfaite rigueur historique et fondé sur une opinion majoritaire. Sans se laisser déstabiliser par les élucubrations des bobos de service. Le courage d‘affirmer qui nous sommes et d‘où nous venons rejoint le principe d‘autonomie de tous les pays qui nous entourent.

 40 % des électeurs ne sont pas encore décidés pour un candidat et l’abstention sera très probablement importante. Aucun intervenant ne peut plus être comparé à François-Xavier BELLAMY, même si les moyens disponibles de campagne sont disproportionnés, en particulier du fait des tentatives laborieuses des ministres et de l’engagement personnel du Président pendant et après le grand débat.

 Mais il semble bien que notre champion commence à recruter des anciens leaders de droite, émigrés provisoires chez Macron et dans une plus faible mesure chez RN. Ce qui, après les nombreuses désertions de conseillers et élus divers, est significatif. Les commentateurs disent que Fillon, soutien et modèle de François-Xavier BELLAMY, était bien encore à 20% d‘opinion favorables au pire moment. Or la côte L.R était il y a quelque mois à seulement 10%. La médiocrité des candidats et leaders macroniens accompagnée d’une défiance vis à vis de ce président dans les couches modestes de l’électorat, peuvent créer un événement relançant tout le système, en ramenant l’apaisement dans notre société en total désarroi et permettant de sauver l’avenir de la France en réformant profondément celui de l’Europe.

Comité de Réaction ADIRE