SOYONS LES ACTEURS DE NOTRE DESTIN

Nous continuons de payer cher la lourde défaite de l’élection présidentielle et de ses causes. La confusion engendrée sournoisement par les ambiguïtés de la politique du parti au pouvoir sème un trouble évident dans l’esprit des électeurs de la droite libérale. Pour autant le déferlement des propositions et des lois qui caractérise la politique actuelle, malgré quelques avancées dans certains domaines, a des effets pervers sur la vie de nos compatriotes et suscite bien de légitimes interrogations.

En effet, le chômage ne baisse pas, le commerce extérieur affecté par le poids d’une mondialisation mal assimilée et les contradictions de l’Europe, demeure déficitaire -on évite soigneusement de communiquer les chiffres-, la dette augmente inexorablement, la fiscalité atteint des sommets jamais égalés, les disparités sociales s’aggravent, la sécurité est mal assurée, les incivilités se multiplient, tandis que l’immigration et les pratiques de l’islam, encouragées par la complaisance de l’Etat, s’avèrent de moins en moins contrôlables.

Dans cette situation, il faut cependant limiter une opposition frontale aux grands sujets de société, inopérante et de plus en plus contestée et aller vers une réflexion globale sur les valeurs nationales, telles la fierté d’être français, l’histoire de notre pays, sa culture mais aussi son ouverture sur la modernité.

Il est en conséquence indispensable d’être des pourvoyeurs de réactions, d’ébauches de solutions aux formations politiques proches de nos convictions, tant localement qu’au niveau national, afin de leur donner des capacités électorales fortes et leur permettre ainsi de traiter, d’égal à égal, avec le parti du Président E. Macron.

Nous devons nous réveiller sans délai car les échéances de demain sont lourdes de conséquences. Les réformes annoncées, dans un contexte de pénurie de trésoreries, d’inflation relancée, de risques imminents de relèvement des taux d’intérêts, de situations économiques mondiales nouvelles et dégradées, doivent nous appeler à unevigilance renforcée.

Ainsi donc se créent des comités, des associations qui, limités à des cercles de réflexions restreints, cantonnés dans des périmètres permettant des échanges aisés et variés, garantissent l’émergence de femmes et d’hommes porteurs d’idées nouvelles et capables de redonner un nouvel élan à nos concepts trop souvent stéréotypés voire dépassés.

ADIRE est un de ces éléments qui peuvent déclencher le sursaut que nous attendons tous avec impatience.

Ne nous fions pas au monde nouveau annoncé à grands roulements de tambours et sonneries de trompettes. Il s’avère en effet de jour en jour de plus en plus dévastateur.

Rejoignez nous afin de réfléchir ensemble à l’élaboration d’une société moderne et de progrès afin d’éviter ainsi les dérives actuelles menées par des apprentis sorciers qui nous mènent tout droit et à grande vitesse vers une fin programmée de notre civilisation.